T OU  B I C H V A T

b o x

by mouchka

*1

*2

*1

*2

essential box

18 €

smart box

26 €

garden box

*1

45 €

kiff box

*2

65 €

Le nouvel an des arbres 
 

C'est au 15ème jour du mois de Chevat dans le calendrier juif que les arbres les plus précoces

de la terre d’Israël émergent de leur sommeil hivernal et entament alors un nouveau cycle

de floraison.

La fête de Tou Bichevat est traditionnellement célébrée en consommant des fruits, en

particulier ceux à travers lesquels la Torah fait l’éloge de l’abondance de la Terre Sainte :

raisins, figues, grenades, olives et dattes sont alors dégustés.

 

En ce jour du nouvel an des arbres, c'est alors l'occasion de se rappeler que « l’homme est

un arbre des champs » (Deutéronome 20, 19).

Nous pouvons alors méditer sur les leçons qu'il est possible d'apprendre de cette double notion botanique. En cultivant des racines profondes, notre foi en D.ieu et notre engagement dans ses voies, nous produisons alors de nombreux fruits, appelés Torah et Mitsvot. Nos âmes qui sont nourries par des racines profondes et qui remontent jusqu’à Abraham et Sarah ; nous même alors tournés vers le ciel et tout en nous tenant fermement sur le sol lorsque nous faisons les choses comme il faut, nous produisons des fruits qui profitent au monde : nos bonnes actions.

Les cycles de la matrice terre

La date du 15 Chevat est retenue comme date du nouvel an des arbres car dans l’espace méditerranéen, la saison des pluies commence à la fête de Souccot et qu'il faut ensuite environ 4 mois, depuis Souccot (le 15 Tichri), jusqu’au 15 Chevat, pour que les pluies de la nouvelle année saturent le sol et les arbres et produisent des fruits. Nos sages ont établi qu’un fruit dont la floraison s’est faite avant le 15 Chevat appartient à la récolte de l’année précédente ; si la floraison s’est faite après, c’est un fruit de la  "nouvelle année".

Les céréales et les légumes ont quant à eux le même nouvel an que nous autres humains, soit le 1er Tichri.

A savoir que dans la loi juive, le nouvel an des arbres est lié avec les diverses dîmes qui doivent être prélevées sur les produits agricoles de la Terre Sainte. Les règles au sujet des dîmes varient selon les années.

# la Chemitah

Il s'agit d'un cycle agricole de 7 ans qui s’achève par une année sabbatique, appelée Chemitah.

Durant cette année ; aucune dîme n’est prélevée ; tous les produits de la terre qui poussent cette année-là sont alors considérés sans propriétaire et quiconque peut les prendre.

# le Maaser Chéni

Lorsque le Saint Temple se tenait à Jérusalem, la première, la seconde, la quatrième et la cinquième année de ce cycle, les fermiers devaient prélever une seconde dîme de leur récolte et la consommer à Jérusalem. Cette dîme s’appelle Maasser Chéni, la Seconde Dîme, car elle s’ajoute          aux 2% qui doivent être données au Cohen et aux 10% donnés au Lévite. Les troisième et sixième années du cycle, la seconde dîme est donnée aux pauvres qui pouvaient la consommer où bon leur semble.

Coutumes 

Il est de tradition de manger des fruits ce jour-là, le mieux étant de consommer les fruits qui font la réputation de la terre d’Israël :

olives, dattes, raisins, figues et grenades.

# bénédiction sur les fruits 

Baroukh ata A-donaï Elo-heinou melekh haolam boré péri haets

Béni sois-Tu, É-ternel notre D.ieu, Roi de l’univers, qui crée le fruit de l’arbre

Si on goûte un fruit pour la première fois de la saison, on récite la bénédiction de Chéhé’hyanou avant de dire celle sur le fruit :

Baroukh ata A-donaï Elo-heinou melekh haolam chéhé’hyanou vékiyémanou véhiguiyanou lizmane hazé

Béni sois-Tu, É-ternel notre D.ieu, Roi de l’univers, qui nous a accordé la vie, nous a sustentés et nous a permis d’atteindre cette occasion

De par la nature festive de ce jour, nous omettons les Ta’hanoun (demande de pardon de nos fautes et confessions) lors des prières.

Certains ont la coutume de manger du caroube.

 

Le maître de la Kabbale, le saint Arizal, mangeait quant à lui 15 sortes de fruits en ce jour !

L'  essentiel

offices | services religieux | action sociale

22 rue St Suffren - 13006 Marseille